About nagusia

This author has not yet filled in any details.
So far nagusia has created 53 blog entries.

[COMMUNIQUÉ]

2019-08-23T17:03:56+02:00

Nous, plateformes G7 EZ ! et Alternatives G7, dénonçons l’agression violente qui a eu lieu ce jeudi 22 août, dans le cadre d’une manifestation organisée en marge du contre-sommet du G7 à Hendaye.

Alors qu’une manifestation s’organisait dans une ambiance festive, un groupe d’individus s’en est pris violemment à un homme qui filmait la manifestation. Même si cette manifestation n’était pas un événement prévu dans le cadre des activités organisées par les deux plateformes pour ce contre-sommet, il semblerait que les responsables de l’agression soit présents sur le camp mis à disposition aux militant·e·s par nos plateformes à Urrugne.

Comme le rappelle notre consensus d’action, aucune forme de violence morale ou physique ne sera tolérée.

Nous appelons les agresseurs à prendre leurs responsabilités et à quitter le lieu de vie qui ne peut accueillir les auteurs de telles violences.

[COMMUNIQUÉ]2019-08-23T17:03:56+02:00

[12/08] Conférence de presse

2019-08-12T17:20:28+02:00

Présentation du contexte et des éléments téchniques du contre sommet à Ficoba-Irun

CONTEXTE:

Situation dans l’Etat Français:

  • Emmanuel Macron veut faire de ce G7 une grande vitrine des politiques qu’il mène. Il ose même afficher, avec un cynisme à toute épreuve, la lutte contre les inégalités comme objectif de ce sommet.

  • Or, lui et les 6 chefs d’Etat qu’il invite, Donald Trump, Angela Merkel, Matteo Salvini et les autres, imposent un système au service des plus riches et des multinationales. Ils détruisent les droits sociaux et partout sur la planète engendrent le désastre écologique, la pauvreté et les guerres. De l’autre cotes des mers et des continents, leurs victimes sont ces millions de refugies qui fuient le chaos et viennent se fracasser contre les murs qu’ils érigent.
  • En France, celui qui accueille ce sommet impose des réformes ultralibérales pour abattre un par un les mécanismes de solidarité. Pour ce faire, il tente de faire taire toutes les voix qui s’élèvent contre lui et mène une répression de plus en plus brutale et autoritaire. Et pendant ce temps, à Biarritz, il tentera de faire valoir aux yeux du monde tous les bienfaits de sa politique.
  • Face à eux, des mouvements sociaux puissants s’élèvent, des gilets jaunes en France aux luttes écologistes et féministes à travers le monde, celles pour les services publics ou contre les répressions et toutes les discriminations. C’est un seul et même système que nous combattons toutes et tous et contre lequel nous proposons des alternatives.
  • Face à leur propagande, ultralibérale, raciste, autoritaire, ce sont ces voix porteuses d’espoir que nous voulons faire entendre. Nous voulons éteindre l’incendie de la planète perpétré par ces 7 pyromanes. Nous refusons le g7 et son monde. Nous sommes cette grande majorité des peuples, solidaires, démocratiques, écologistes, qui voulons cesser de subir l’injustice sociale et la catastrophe écologique. Fin du monde, fin du mois, même combat.

Situation depuis Euskal Herria:

  • Dans le cadre de la présidence du G7, Emmanuel Macron a fait le choix d’organiser le sommet du G7 à Biarritz du 24 au 26 août. Une décision prise en catimini, sans aucune concertation préalable. Reflet de la verticalité du pouvoir. Une décision hors-sol pour un sommet hors-sol.

  • Malgré les efforts de communication qui ont été déployés par les représentants du pouvoir pour vanter les retombés du G7 en terme de notoriété, au Pays Basque personne n’est dupe. Pour les habitants du Pays Basque le sommet du G7 est un rendez-vous imposé par Macron qui va perturber leur quotidien pendant deux semaines. Qui plus est,un rendez vous dans lequel des décisions les concernants seront prises sans les consulter.

  • Les mesures sécuritaires qui sont annoncées dessinent une situation ubuesque. En pleine saison estivale, l’espace public de la côte basque sera privatisé et bunkerisé pour que les membres du G7 puissent manigancer à leur aise. Et surtout, sans être dérangés.

  • Les modalités de ce sommet reflètent le fonctionnement et l’ADN du gouvernement et du chef de l’État qui le préside : ils ne prennent pas en considération la réalité du territoire, les acteurs majeurs et les mouvements sociaux de ce territoire. Ils méprisent le peuple.

  • Ce sommet s’inscrit à rebours des dynamiques sociales, culturelles et économiques qui se déploient au quotidien au Pays Basque, et qui participent à la construction d’une véritable alternative au système imposé par Trump, Macron, Merkel, et consorts.

INFORMATIONS TECHNIQUES FICOBA-IRUN

  • Ce programme était un défi. Un défi majeur, celui de réussir au Pays Basque, en France et dans le monde, à opposer aux politiques incendiaires de ces sept chefs d’Etat nos résistances et alternatives.
  • C’est aujourd’hui un pari réussi : ce programme alliera un grand nombre de luttes qui façonnent le monde de demain. C’est l’alliance aujourd’hui durable entre les mouvements qui souhaitent la souveraineté des peuples dans la justice et l’égalité, entre les gilets jaunes, entre les zadistes, entre les multiples organisations qui, en France et dans le monde, s’opposent aux discriminations, à la précarité, aux guerres et à la destruction de notre planète.

  • Du 21 au 23 août à Hendaye et d’Irún, 40 conférences seront intégralement traduites en euskara, français, espagnol et anglais, sans compter près de 50 ateliers, la semaine intergalactique issue de la Zad de Notre Dame des Landes, la voix donnée à la jeunesse basque ou encore l’Assemblée du Village par les Gilets jaunes.

  • Ensemble, nous avons choisi sept thèmes qui seront au centre de la rentrée sociale : nous défendrons la fin du capitalisme et des multinationales, la mise en œuvre d’une société réellement féministe, un monde des peuples souverains, un monde défendant la démocratie sociale face à l’autoritarisme, un monde décolonial défendant résolument l’abolition des frontières et l’accueil de tout.e.s les migrant.e.s. Par ces sept thèmes, nous souhaitons apporter des réponses concrètes à l’incendie que ce G7 nous impose et qui nous menace tou.te.s.

  • Nous saurons compter sur la présence de près de deux cents intervenant.e.s. Nous vous invitons à lire ce programme, désormais disponible sur les sites de nos plateformes.

  • Nous assumons de n’être pas toujours d’accord. Mais nous sommes fier.e.s d’être d’accord sur l’essentiel. Nous montrerons que nous savons construire ensemble, dans la diversité de nos alternatives.

Appel et consensus d’action:

  • Alors que les représentant·e·s des gouvernements du G7 se retrouveront du 24 au 26 août à Biarritz, il est important de montrer que nous nous mobilisons pour construire un autre monde. Ainsi, du 19 au 26 août, les mobilisations à l’occasion du contre-G7 mettront en évidence la diversité des mouvements qui s’engagent pour des alternatives solidaires, écologiques, féministes, anti-racistes, décoloniales, et anti-impérialistes.

  • Nous nous appuyons sur des décennies de mobilisations pour la justice sociale, fiscale et climatique, au Nord comme au Sud et nous sommes solidaires des luttes contre toute forme de domination et d’injustice. Dans ce cadre, nous avons décidé de construire un consensus d’action qui devra s’appliquer pour l’ensemble des mobilisations du contre-G7 portées par les plate-formes « G7-EZ ! » et « Alternatives G7 », du 19 au 26 août, à Hendaye, Urrugne, Irun et aux alentours de Biarritz :

    • Nous agirons avec calme et détermination, dans un esprit de construction et de résistance.

    • Nous ne dégraderons rien, nous ferons uniquement usage de méthodes et techniques non-violentes et pacifiques pour montrer notre détermination, nous ne participerons pas à la surenchère et nous ne mènerons pas de stratégie de confrontation avec les forces policières. En cas de charge et violences policières, nous mettrons en place des techniques de résistance non violente.

    • Nous sommes attaché·e·s à garantir la sécurité des personnes présentes sur les lieux de nos manifestations et actions. Par notre présence, notre nombre et notre cohésion, nous montrerons que nous sommes la solution.

    • Par contre, nous nous opposons à toute tentative de récupération de nos mobilisations à des fins commerciales, réactionnaires ou violentes. Afin de créer des conditions favorables à ce cadre, nous exigeons le retrait des forces de police des lieux où se tiendront tous nos rassemblements. La gestion violente du gouvernement de Macron contre tout type de manifestation d’opposition nous inquiète au plus haut niveau, tout comme la brutalité du système néolibéral qu’il défend, sans commune mesure avec la colère exprimée lors des manifestations.

  • Nous nous engageons tou·te·s à respecter ce consensus d’action, qui est la garantie que nous prendrons soin de notre diversité. Il doit permettre à chacun·e de trouver sa place, en particulier celles et ceux qui sont directement affecté·e·s par les décisions des gouvernements des pays du G7.

DOSSIER DE PRESSE
PROGRAMME
[12/08] Conférence de presse2019-08-12T17:20:28+02:00

[13 JUIL] Bilan de la manifestation

2019-08-02T20:39:56+02:00

Entre 1.000 et 1.500 manifestants se sont retrouvés ce samedi 13 juillet à Biarritz pour une dernière grande manifestation avant le G7, afin de dénoncer sa légitimité et son organisation au Pays Basque. La plate-forme G7 Ez ! avait lancé un appel à toutes ses organisations et sympathisants à venir la rejoindre pour une marche colorée, festive, pacifiste et unitaire derrière un mot d’ordre principal : Non au G7 et à son monde.

Colorée et unitaire, la manifestation l’a été. Des drapeaux rouges, blancs, verts, jaunes, noires, roses… un arc-en-ciel militant s’est déployé sur Biarritz. Des associations altermondialistes, des partis politiques, des syndicats, des gilets jaunes, des sympathisants, tous se sont retrouvés à la Gare du Midi, derrière la banderole de la plate-forme G7 Ez ! pour marcher pendant environ 1h30 dans le centre-ville de Biarritz. L’objectif de la plate-forme était d’être visible, c’est un succès. Le cortège est passé par les rues commerçantes et par le front de mer, pour revenir finalement à la gare du midi pour l’appel final.

Manifestation festive également. Plusieurs actions avaient été organisées pour dénoncer le G7 et son monde. Tout d’abord, le franchissement de la « ligne rouge », au moment où le cortège entrait dans la future zone rouge, symbole d’un Biarritz stérilisé pour les besoins de sécurité de quelques chefs d’Etats. Des caricatures de ces mêmes chefs d’Etat avait été disposées à divers endroits de la ville pour un jeu de massacre traditionnel : permettre aux manifestants de leur lancer des œufs de peinture mérités. Le cortège a été accompagné par 9 miss « Catastrophes » représentant divers scandales industriels, sanitaires, écologiques, financiers tels que miss Fukushima, Gardane ou Tchernobyl, avec une superbe Mariée Noire représentant la mer devenue la poubelle de nos sociétés de consommation. En queue de cortège, certains ont eu la chance de voir des Basajaunak descendus des forêts basques pour jeter un sort au G7 et exorciser les stigmates néolibérales de Biarritz.

Pacifiste, enfin. Les consignes préfectorales alarmistes auprès des commerçants, leur demandant de fermer pendant la manifestation, n’ont heureusement pas été suivie, ce qui a permis de conforter le message porté par la plate-forme G7 Ez ! C’est bien à la tenue du G7 qu’elle s’oppose, pas à l’activité économique locale. Non seulement il n’y a eu aucune dégradation, mais en plus, les manifestants ont pu échanger avec les passants et les commerçants, leur expliquer les objectifs de la manifestation et les inviter à rejoindre le contre-sommet.

La manifestation s’est ensuite terminée à la Gare du Midi après le défilé des miss Catastrophes et l’appel de la plate-forme à continuer à lutter contre le G7. A ce titre, il est demandé à tous les acteurs locaux de ne pas collaborer avec les organisateurs du G7 et de tout faire pour en perturber le bon fonctionnement. La plate-forme G7 Ez ! a également rappelé la tenue du contre-sommet qui vise à dénoncer le G7 et son monde, à proposer des solutions alternatives démocratiques, écologiques et sociales, et enfin à organiser des actions de masses et opérations de désobéissance civile qui auront lieu lors du G7. Elle a également rappelé les dates essentielles du contre-sommet :

  • du 19 au 20 août : installation du camp alternatif
  • du 21 au 23 août : sommet des alternatives à Hendaye et Irun avec conférences, ateliers, performances et expositions
  • 24 août à 11h : grande manifestation contre le G7 et pour un autre monde à Hendaye
  • 25 août à partir de midi : « zone arc-en-ciel », opération de désobéissance civile sur 7 lieux encerclant la zone de restriction de circulation autour de Biarritz.
[13 JUIL] Bilan de la manifestation2019-08-02T20:39:56+02:00

Présentation du programme du contre-sommet.

2019-07-12T11:19:01+02:00

La plateforme du Pays Basque G7 EZ! Euskal Herritik mundu berri bat sortzen vous présente les mobilisations qu’elle organisera en août prochain en partenariat avec la plateforme hexagonale Alternatives G7.

  • La plateforme G7 EZ! été créée en novembre dernier par une multitude d’acteurs du Pays Basque (associations, syndicats, partis et mouvements politiques) autour d’un appel commun contre le G7 et son monde (voir https://g7ez.eus/fr/appel/). Si la plateforme est aujourd’hui composée de 49 membres, notre objectif est néanmoins d’obtenir l’adhésion du plus grand nombre possible de mouvements, du Pays Basque et internationaux. A cette fin, nous avons redoubler d’efforts pour augmenter le nombre de soutiens. Nous communiquerons sur le fruit de ce travail ces prochains jours.
  • Nombreuses et diverses sont les raisons poussant à construire un nouveau monde basé sur un autre modèle que celui symbolisé par le G7, son modèle capitaliste et ce qu’il représente, à savoir :
    • Le sommet du G7 est le symbole de la domination des grandes puissances occidentales car il a pour objectif principal la prise d’engagements confortant le néolibéralisme et la réaffirmation du modèle capitaliste.
    • L’état du monde symbolisé par le G7 est profondément mortifère : dérèglement climatique, augmentation des inégalités, guerres impérialistes, augmentation de la violence de genre, migrations forcées, domination des transnationales, précarisation des conditions de vie et de travail des travailleurs…
    • Ce sommet a aussi une spécificité : il se déroule au Pays Basque, sur un territoire où la résistance à l’exploitation capitaliste, à l’oppression impérialiste et hétéro patriarcale sont enracinées et vivaces ainsi que la solidarité et la volonté de construire un autre monde.
  • Ce sommet, véritable gouffre financier et qui provoquera un véritable état de siège, est avant tout une opération de communication de l’oligarchie mondiale, et surtout une opération de communication pour le président Macron qui cherche à redorer son blason après avoir laissé la France dans une situation politique peu reluisante.
  • Au-delà de dénoncer la tenue du G7, le contre-sommet que nous organisons est l’occasion de proposer des alternatives et de montrer que face aux inégalités, à la pauvreté et aux catastrophes écologique et climatique, le changement est possible. En ce sens, le programme que nous proposons vise trois objectifs majeurs :
    • Dire non au capitalisme sauvage représenté par le G7 ;
    • Rassembler le plus de monde possible, en proposant alternatives et revendiquant qu’un autre monde est possible ;
    • Devenir un lieu de rencontre entre mouvements et citoyen-ne-s du Pays Basque et du monde entier.
  • Programme des mobilisations
    • Tout d’abord, nous souhaitons dénoncer les bâtons dans les roues que nous ont mis les États français et espagnol alors que nous étions à la recherche d’un endroit pour organiser le contre-sommet dans de bonnes conditions. Si les discussions avec les différentes institutions ont débuté depuis longtemps, à ce jour nous ne savons toujours pas si toutes les infrastructures nécessaires à l’organisation du contre-sommet seront en place. Nous avons néanmoins réussi à l’organiser malgré entraves, interdictions et situation hors-norme. Les conditions ne sont pas des plus idéales mais nous avons réussi à organiser un programme riche et pluriel.
    • Le premier rendez-vous sera la manifestation à Biarritz, ce samedi 13 avril, à 17h00, qui démarrera du Jardin public/Gare du Midi (et non de l’hippodrome des fleurs)
      • A un mois du sommet, nous revendiquerons haut et fort que la construction d’un autre monde est possible et urgente et nous réaffirmerons que les dirigeants constituant le G7 ne sont pas les bienvenus.
    • Le contre-sommet d’Hendaye-Irun, du 19 au 23 août
      • Le programme se déroulera sur des lieux fermés et ouverts, symbolisant un Territoire des Alternatives entre Hendaye et Irun.
      • Accueil et camping. Le lieu d’hébergement ouvrira les 19 et 20 août et accueillera les gens venus de l’extérieur. Les conditions minimales seront assurées (eau, toilettes, électricité…), ainsi qu’un lieu de restauration. Les animations se dérouleront l’après-midi, des navettes reliant Hendaye et Irun seront mises en place. Les deux premiers jours donneront lieu à un travail collectif afin que le contre-sommet se déroule dans de bonnes conditions.
      • Les Journées. Les 21, 22 et 23 août se dérouleront sur plusieurs sites d’Hendaye et Irun (Ficoba comme site principal, musée Oiaso, centre culturel Palmero Montero, cinéma d’Hendaye…) conférences, débats, ateliers, manifestations culturelles, foire des acteurs… permettant de comprendre l’architecture du monde actuel, de connaître les principales luttes en cours et de réfléchir à un autre modèle pour la planète. Ces conférences, débats… seront animés par des intervenants du Pays Basque et internationaux et porteront sur les 7 thématiques suivantes :
        • construire un nouveau monde, alternatif à la dictature du capitalisme et des multinationales
        • stopper la destruction de la planète, préserver la terre et les vies
        • pour un monde féministe, abolition de l’hétéro-patriarcat
        • défense de la pluralité et de la liberté des peuples ! Pour un monde (décolonial) sans discrimination
        • Démocratie et droits pour tou-te-s ! En finir avec l’autoritarisme
        • solidarité entre les peuples, non à la guerre et à l’impérialisme!
        • Nul n’est illégal, abolition des frontières !
    • Manifestation du samedi 24 août, à Hendaye
      • A 11h30 démarreront deux colonnes, de Béhobie et de la plage. Elles se réuniront au centre ville et se dirigeront vers le Pont Santiago.
    • Zone arc-en-ciel le dimanche 25 août
      • Fidèle aux principes de notre plateforme, nos modes d’action sont la mobilisation de masse, la lutte idéologique et la désobéissance civile. En ce sens, nous devons opposer une résistance citoyenne massive au capitalisme symbolisé par le G7. Usant de voies pacifiques et avec l’objectif de réunir le plus de monde possible, nous dessinerons par notre mobilisation un arc-en-ciel autour de la zone où se déroulera le G7 :
        • Sur le rond-point de la Cité de l’Océan de Biarritz
        • Sur le rond-point Barroilhet de Bidart (sortie d’autoroute de Biarritz)
        • Sur le rond-point de Maignon à Anglet
        • A la mairie d’Anglet
        • A la mairie de Bayonne
        • Sur la place des Cinq cantons à Anglet
        • A la plage de la Chambre d’Amour à Anglet
      • Nous lançons également un appel à l’ensemble de la société civile (ouvriers, commerces, entreprises…) à ne pas collaborer avec le G7.
  • Les bâtons dans les roues que nous avons mentionnés plus haut ont, en plus d’avoir rendu plus difficile l’élaboration du programme, rendu plus difficile l’organisation et augmenté le coût du contre-sommet. Nous profitons de cette conférence de presse pour lancer un appel aux dons (RIB bancaire ci-après) : particuliers, acteurs sociaux, syndicats, coopératives… chacun selon ses moyens, toute aide est bienvenue ! Durant l’été nous prendrons différentes initiatives afin de récolter des fonds : bracelets, campagne crowdfunding…
    • CREDIT MUTUEL: FR76 1027 8022 7800 0443 5234 150
  • Récolter des fonds n’est pas la seule façon de donner un coup de main : travaux de traduction, propositions d’animations (musicales ou autres)… toute aide est la bienvenue. Si vous souhaitez nous aider, écrivez-nous: harremanak@g7ez.eus
  • Enfin, les plateformes G7 EZ! et Alternatives G7 vous invitent à participer à toutes nos mobilisations, de façon pacifique mais déterminée. Que vous soyez du Pays Basque ou pas, rejoignez-nous pour construire ensemble un monde plus social et plus juste, mixte/féministe, sans inégalité et respectueux de l’environnement.
Présentation du programme du contre-sommet.2019-07-12T11:19:01+02:00

Communiqué de presse

2019-07-17T09:44:15+02:00

Contre le G7, pour un autre monde
Du 19 au 26 août, mobilisons-nous et organisons-nous

Du 24 au 26 août, 7 des chefs des États parmi les plus riches de la planète se retrouvent à Biarritz sous la présidence de la France.

De plus en plus autoritaires et bellicistes, ces 7 puissances se rencontrent pour perpétuer un système au service des plus riches et des multinationales. Il est temps de stopper ce système mortifère. Face à leurs faux discours, il est nécessaire de nous mobiliser au Pays Basque pour nous y opposer par nos idées, nos alternatives et nos luttes et imposer l’urgence écologique et sociale.

(suite…)

Communiqué de presse2019-07-17T09:44:15+02:00

Le maire d’Irun entrave l’organisation du contre-sommet du G7

2019-07-17T09:45:46+02:00

La plateforme G7 EZ! Contre le G7 et son monde dénonce :

  • Comme annoncé la semaine dernière, la Plateforme du Pays Basque G7 Ez avait fait savoir qu’elle organisera ses initiatives contre le G7 à Hendaye-Irun. La décision avait été prise en relation avec les autorités du Pays basque nord, en concertation avec les institutions et les différents partenaires d’Irun. Elle a été rendue publique au niveau international. Dans le cadre de ce plan, le Ficoba avait été réservé, il y a 2 mois et confirmé pour 3 jours.
  • Nous avons su cette semaine que, suite à des interventions du maire d’Irun, le Ficoba avait décidé de fermer ses portes en août.
  • Le but de cette fermeture est d’empêcher l’alter-sommet et les différentes initiatives de la Plateforme et des différent.e.s partenaires du monde entier. La volonté du maire d’Irun a clairement été d’empêcher tous ces événements.
  • Nous dénonçons la manœuvre du maire d’Irun qui va à l’encontre de la liberté d’expression et le fait qu’il utilise son pouvoir pour fermer une institution privée et empêcher une initiative sociale.
  • La plateforme est en train d’examiner quelles mesures prendre. Elle poursuivra ses contacts avec le Ficoba et les différents.e.s partenaires d’Irun pour que la décision soit ré-étudiée. Elle renouvelle son engagement à organiser le sommet contre le G7 dans la zone Irun-
    Hendaia.
Le maire d’Irun entrave l’organisation du contre-sommet du G72019-07-17T09:45:46+02:00

Contre le G7, pour un autre monde, rejoignez les mobilisatons du 19 au 26 août à Hendaye-Irun!

2019-05-20T12:55:22+02:00

Du 24 au 26 août, sept chefs d’État les plus riches de la planète (Etats-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada) se retrouvent à Biarritz, sous la présidence de la France.

Ces sept puissances, de plus en plus autoritaires et bellicistes, se retrouveront pour perpétuer un système au service des plus riches et des multinationales. Ils mettent le feu à la planète, augmentant les inégalités et la pauvreté qu’ils ont générées et qu’ils entretiennent, détruisant le vivant et le climat, au mépris des droits humains fondamentaux. Avec un cynisme à toute épreuve, ils déclarent se donner comme objectif la lutte contre les inégalités. Face à l’écran de fumée de leurs beaux discours, nous leur opposerons l’urgence sociale et écologique.

Du 19 au 26 août, nous organisons un contre-sommet au Pays Basque. Nous y construirons des alternatves solidaires, écologiques, humaines, anti-racistes, décoloniales, féministes et anti-impérialistes.

(suite…)
Contre le G7, pour un autre monde, rejoignez les mobilisatons du 19 au 26 août à Hendaye-Irun!2019-05-20T12:55:22+02:00

Bilan de la réunion avec le maire de Biarritz

2019-02-26T16:00:37+01:00

Le maire de Biarritz, Michel Veunac, nous a reçu la semaine dernière. Nous lui avons fait part de nos revendications et avons demandé l’annulation du G7.

Bilan de la réunion avec le maire de Biarritz2019-02-26T16:00:37+01:00

La plateforme s’organise à Gasteiz

2019-02-25T09:52:36+01:00

Vendredi dernier, le 15 février, nous avons présenté la plateforme G7 EZ! à Gasteiz par le biais d’une réunion ouverte au local de l’association Gasteiz Txiki. La définition d ‘une feuille de route pour la plateforme de Gasteiz est en marche et nous avons fixé les deux prochains rendez-vous : le 21 février et le 14 mars. 

Lors des prochains mois, la tâche principale de la plateforme consistera à faire entre entendre notre revendication contre le G7 et son monde aux quatre coins de Gasteiz. Pour ce faire, nous lancerons des dynamiques locales.

La plateforme s’organise à Gasteiz2019-02-25T09:52:36+01:00

En faveur d’un autre Donostia!

2019-02-14T13:50:48+01:00

Il faut impérativement changer le monde, en commençant par Donostia. C’est justement dans ce but que nous avons présenté la plateforme G7 EZ ! À Donostia le 9 février dernier. En vue de la venue en août à Biarritz  des dirigeants du G7, le besoin de changement se propage de ville en ville. Pour nous à Donostia, c’est clair. Face à leur Saint-Sébastien dédié aux tourisme de riches, à Inditex, au consumérisme, au métro, au train à grande vitesse, à la commercialisation de la culture et au mépris de langue minorisée, nous allons construire le Donostia des citoyens, des petites boutiques, du commerce locale, du féminisme, de l’écologie, de la migration, de la langue et de  la culture basque.

Ainsi, par le biais de conférences et de mobilisations, nous traiterons de ces cinq thèmes lors des prochains mois : la lutte des travailleur-ses-s contre la précarité, le féminisme, les réfugié-e-s, le changement climatique et les droits civils et politiques.

En faveur d’un autre Donostia!2019-02-14T13:50:48+01:00